Les aventures de Professeur Perplexe #1

Rouen : la ville ou les horloges sont transgenres, machistes et subversives ! Une nouvelle mission pour Rouen Perplexe !

Rouen Perplexe, la voix des jeunes rouennais qui bougent sur leur ville, sur ce qu’il s’y passe et bien plus encore ! Ne serait-ce pas perplexe alors de ne pas traiter d’un élément essentiel à ce blog : la ville de Rouen elle-même, cré’vi’diou !
Inaugurons aujourd’hui une nouvelle rubrique : Rouen et ses monuments.

ATTENDEZ NE PARTEZ PAS ! C’est pas un cours d’histoire, on n’est pas là pour vous assommer de dates et de cartographies multicolores. Vous rouennais, ou simple gens de passage * Hey ! On avait dit pas d’allusions à des blagues sectaires ! * ne vous êtes vous jamais attardés sur l’un des symboles de cette ville « ce » gros horloge, dont la masculinité arriverait à iriser le poil de Bernard Pivot ou simplement offrir de terribles cauchemars  à votre prof de français de 6e ? C’est vrai ça, on dit bien « une » horloge, et pas « un » horloge. Alors nous savons bien que parfois certains mots dont le genre et le nombre nous paraissent acquissent nous joue des tours – en confère pour l’un de nos journaliste et son récent débat sur « le » gameboy, dont le genre est bien masculin, malgré les croyances populaires – mais cette fois-ci il n’en est rien ! Rouen Perplexe a osé pour vous, ouvrir un vrai dictionnaire, avec des pages, avec du papier, comme on en avait avant l’arrivé d’internet. Et oui, on est comme ça chez Rouen Perplexe…


Alors, alors, alors : page 552 du Larousse 2005 – 100e édition – HORLOGE n.f. (du gr. Hôrologion, qui dit l’heure). On est bien d’accord ! n.f. : nom féminin, d’après le tableau des abréviations et signes conventionnels. Alors pourquoi ce monument se nomme d’un magnifique masculin WTF à la langue française ?
Et bien c’est très simple Jamy ! *Biiiiiiiiiiiiip ! Mauvaise idée* Passons, alors une idée ? Déjà attardons-nous brièvement *wesh t’es sûr il a dit brièvement hein, ça veut pas dire il va causer chelou pendant  5 minutes et j’vais rien piger avec des dates et tout ?* … bon ça va bien les délires digressifs oui !? Nous disions donc, et de façon brève, que la construction même du Gros Horloge relève du WTF.

Initialement rasé en  1382, le premier beffroi de Rouen sera finalement reconstruit malgré la formelle interdiction du Roi d’établir un nouveau beffroi suite à la révolte de la Harelle. Que sa quo ? La révolte de la Harelle enfin ! Mais si vous savez, époque joyeuse d’une révolte antifiscale durant laquelle on a cramés et pillés des notables et collecteurs d‘impôts suite aux mesures  de taxation d’un État trop gourmand et drastique. Non ? Dommage, on ne devrait pas oublier l’Histoire parfois. En y réfléchissant, je devrais plutôt déclarer avec une voix de bon vivant patriarche « il est étonnant de voir comment l’Histoire se répète souvent » *rire grave et niais*, pour être bien consensuel. C’est vrai, aujourd’hui nos artistes, acteurs, sportifs et autres exemples de l’intelligencia française se barre à l’étranger pour fuir la fiscalité, on pourrait dire qu’un bon petit brûlot ne ferez pas de mal ?  Vous remarquerez que nous n’avons pas souligné le fait que de cramer des gens à Rouen semblait traditionnel. Une petite pensée pour toi Jeannette.

Voilà, donc les rouennais de l’époque, malin qu’il était, ne voulait pas laisser place vide après la destruction du dit beffroi, et prétextèrent la construction d’une horloge, fleuron de la mécanique d’époque, merveilleux outil permettant la connaissance collective du temps qui fuit et des saisons en vigueur, pour reconstruire une tour de guet, bref, un second beffroi mais avec une pendule dessus. Donc on résume : le gros horloge et son beffroi sont tout deux prétexte à dire fuck au Roi, on pourrait donc voir dans le bâtiment en question un gigantesque doigt d’honneur fait à la royauté, au système hiérarchique, à l’autorité, toussa toussa. Aaaaaaaaah époque terrible ou l’on savait être caustique. Rouen en avance sur son temps ? Sur la révolution ? Peut-être…

On revient à nos moutons ? L’origine de l’article ? Le pourquoi du comment l’horloge de Rouen est devenue masculine.
Tout simplement par la sous-qualification du genre féminin au moyen-âge. Qu’une cathédrale soit féminine ou soit dédié à « Notre Dame » la mère de Dieu, était à l’époque tout à fait viable, parce que mince, tu peux pas test la godmother ! Mais pour un simple bâtiment d’ordre non-religieux, IMPOSSIBLE ! Alors nos charmants architectes et gratte-papiers d’époque ne se sont pas dégonflés à changer le genre du mot horloge. Les puristes de la langue française nous diront que le mot horloge était masculin jusqu’au XIXe siècle. Cependant le Littré nous apprend également que le genre féminin apparaît au XIIIe siècle mais ne commencera à s’imposer qu’à partir du XVIIe. Il est donc fortement possible que le genre masculin est été privilégié au genre féminin déjà existant pour des raisons purement égo-testiculaire. Il n’en demeure pas moins qu’il n’y a jamais eu de mise à jour sur le nom du monument malgré l’évolution de la langue. Le machisme est donc rétroactif.
Autre solution : les gens du moyen-âge étaient des culs terreux qui ne savaient pas correctement parlé, mais cette version est controversée.

Nous clôtureront cet article sur la constatation suivante, il est fortement étonnant  que certaines ligues féministes extrémistes luttant pour « l’abolition de phallocratie masculo-centriste » ne se soient pas encore occupées de ce combat inutile. *TROOLED*
Verdict : PERPLEXE APPROVED

À propos de sovaness

Gourou musical à temps complet, boss des internets le reste du temps.

Publié le février 7, 2013, dans Divers, Professeur Perplexe, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :